Le guide de votre bien-être à domicile

Chromothérapie

La chromothérapie : Définition et principes

arc-en-ciel

© Setixela - iStockphoto

La chromothérapie est une médecine alternative qui utilise les lumières des couleurs pour équilibrer l’énergie vitale. Cette thérapie agit autant sur notre état physique, émotionnel, mental que spirituel.
  1. Définition et principes de la chromothérapie
  2. Histoire de la chromothérapie

Vert, bleu, rouge, jaune, les couleurs interfèrent dans notre vie émotionnelle et nos humeurs. Elles font partie intégrante de la nature et de notre univers. Elles égaient notre quotidien et sont source de vitalité. Les couleurs ont un impact sur notre psychisme et notre santé physique, tel est le postulat développé par la chromothérapie.

Définition et principes de la chromothérapie

C'est une thérapeutique d'harmonisation énergétique du corps humain fondée sur la diffusion de couleurs. La chromothérapie a pour objectif de prévenir certaines carences et de guérir de nombreuses affections. Dans cette médecine douce, chaque couleur, suivant son degré de chaleur, envoie des vibrations énergétiques de différentes vitesses, par des ondes plus ou moins longues. Celles ci influencent nos fonctions physiques et notre inconscient. Les rayons de couleur accélèrent les processus d'auto guérison grâce au rééquilibrage de nos flux vitaux.

Selon la couleur choisie, la longueur des ondes varie. Les couleurs chaudes, comme le orange, le rouge, ou le jaune, ont un champ de résonance plus long que les couleurs froides, comme le bleu, l'indigo ou le violet. Parallèlement aux bienfaits des couleurs, la chromothérapie s’inspire des richesses de la médecine traditionnelle chinoise ou indienne. Parmi les concepts utilisés, on retiendra les points d’acupuncture et des chakras.

Les chakras sont représentés par sept points répartis sur le corps. Ils sont situés au niveau de la tête (chakra de la couronne), de la gorge, du cœur, du plexus solaire, de la rate et de la racine sacrée. Ce sont les points d’entrée des énergies. Chaque chakra est relié à un organe et associé à une couleur bien précise. Les points d’acupuncture sont eux développés au travers d’une cartographie très complexe du corps.

Histoire de la chromothérapie

Depuis l'antiquité, on utilise la thérapie par la lumière, notamment dans les temples à l’aide de projections de lumières artificielles de couleurs. Les Grecs et les Égyptiens avaient déjà la certitude que celles ci pouvaient soigner les maladies et permettre l'épanouissement physique et mental. En Chine, dans la médecine traditionnelle, les thérapeutes incluent les effets positifs de la lumière et des rayons solaires (héliothérapie) pour guérir les malades.

C’est au XIXe siècle en Europe et aux États-Unis que l’on commence à s'intéresser à la thérapeutique par les couleurs pour favoriser la santé. Entre 1878 et 1930, plusieurs ouvrages sont publiés sur la chromothérapie, notamment la revue « thérapie syntonique » dans laquelle le Dr Riley Spitler expose la méthode.

Aujourd'hui, la chromothérapie est prise au sérieux dans la thérapeutique classique. En effet, des recherches scientifiques ont prouvé que les organes du corps humain diffusant des ondes magnétiques permettent aux couleurs d’interférer positivement sur la santé.